Ombres Roses sur Fragments d'Amoureux Discours, la Nuit des Musées 2006 CNBDI







Art en la Vallée




09 janvier 2007
Ombres Roses au Musée par Corinne Medina-Saludo

Au Dernier Jour d’Ombres Roses
(Archives d’exposition pour la Nuit de Musées 2006)

Où Art, littérature, et peinture se rejoignent:Texte fondateur de l’installation de peintures in situ, programmé pour la Nuit des Musées 2006 en Charente, que j’ai présentée, en tant qu’auteur, sur le parcours du CNBDI, cet écrit participe de l’état de rêverie qui anticipe toute création. Les racines s’en retrouvent loin, dans l’enfance, aux prémices de l’état d’amour qui pré-existe, à mon sens en tout être.

D’où la repartition tripartite: de l’expo: “L’Amoroso”, “Fragments d’amoureux discours”, “A l’ombre roses de nos pensées”.
autant d’hommages artistiques, à Roland Barthes, Proust, et l’Opéra italien ou espagnol en général, livrets d’intrigues amoureuses…
Je vous livre ici la teneur, en toute simplicité, des quelques écrits qui accompagnent, en différents endroits, l’exposition.

” A travers le rideau de l’enfance, ouvrir, fermer, les ombres roses transfigurent la lumière opaque d’un jour de grisaille.Des personnages s’étirent et prennent corps, glissant dans cette atmosphère..Le rose de la vie…Lumière foetale qui nous ramène vers un état de bien être originel.L’émotion à l’état pur…jongler avec les sensations, transcrits dans les pleins et les vides des corps.Langages de sensations, murmures superposés de la chair, à l’écoute du mouvement interne des êtres.De toile en toile, chaque oeuvre nous porte vers une nouvelle évolution, chambre de la transfiguration, ou tout être n’existe que par son rapport à l’autre et à l’environnement immédiat.Espace et temps se juxtaposent et se complètent, comme en un rêve, à l’instar de ces duos, d’opérettes ou d’opéras qui président à cette création, des zarzuelas d’Espagne aux Noces d’Italie*, partition des corps et des sentiments sur la toile de l’émotion humaine.”
CMS

Popular posts from this blog